Fonds 102P - FONDS D'ARCHIVES DU THÉÂTRE DE L'ÉGRÉGORE

Zone d'identification

Cote

102P

Titre

FONDS D'ARCHIVES DU THÉÂTRE DE L'ÉGRÉGORE

Date(s)

  • 1946-1984 (Création/Production)

Niveau de description

Fonds

Étendue matérielle et support

1,29 m de documents textuels. - 1 bobine de microfilm. - 24 bandes sonores. - 3 maquettes. - 1 plaque d'impression. - 2 logos. - 79 croquis. - 7 collages. - 14 ébauches. - 28 dessins. - 1 gouache. - 1 affiche. - 21 plans. - 2 774 documents photographiques.

Zone du contexte

Nom du producteur

Histoire administrative

C'est dans le contexte de la Révolution tranquille qu'est fondé en 1959 le théâtre de l'Égrégore. La fondatrice et directrice artistique, Françoise Berd, s'associera au peintre Jean-Paul Mousseau, à Rolland Laroche, André Pagé et Gilbert Fournier, pour faire de cette troupe l'un des éléments les plus dynamiques de la vie artistique montréalaise de l'époque.

Considéré comme l'un des premiers théâtres professionnels d'avant-garde de la métropole, l'Égrégore sera une compagnie ouverte sur un théâtre universel et de qualité. Après Dostoïevsky, dont le texte Une femme douce marque ses débuts et lui vaudra le premier prix du Congrès du spectacle en 1960, l'Égrégore poursuit avec les pièces de Samuel Beckett, August Strinberg, Tenessee Williams, Anton Tchekhov, Alfred Jarry et Eugène Ionesco, entre autres. Dépouillement, stylisation et recherche de nouveaux moyens d'expression caractériseront ces productions qui attirent au fil des saisons un public de plus en plus large et diversifié. En parallèle à ses spectacles réguliers et une tournée européenne, la compagnie offrira aussi des soirées de poésie et de chansons dont certaines seront de véritables événements poétiques.

À partir de 1962, un débat s'amorce au sein de la direction de l'Égrégore concernant l'irreligion et le contenu de certains textes présentés. Malgré une menace de fermeture, le théâtre reste ouvert mais les tensions s'aggravent entre le Conseil d'administration, qui veut un répertoire plus populaire, et la fondatrice qui veut maintenir la vocation première de recherche et d'expérimentation. En 1965, Françoise Berd se retire de la compagnie qui cessera ses activités en 1966.

N.B. : le texte précédent a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une histoire administrative complète de l’organisme créateur du fonds.

Histoire archivistique

Le fonds du théâtre de l'Égrégore a été acquis par contrat de donation signé par Françoise Berd, le 20 juin 1988.

Source immédiate d'acquisition ou de transfert

Théâtre de l'Égrégore.

Zone du contenu et de la structure

Portée et contenu

Le fonds du théâtre de l'Égrégore témoigne des activités de création et d'expérimentation de la première compagnie professionnelle de théâtre d'avant-garde au Québec.

Le fonds se compose de documents se rapportant aux productions théâtrales, tels les textes des pièces, les notes scénographiques et de mise en scène, la correspondance, les programmes des spectacles, les contrats de scène, etc. Le fonds comprend aussi des documents administratifs et financiers, des coupures de presse, de la documentation, des documents personnels ainsi que des documents photographiques et des enregistrements sonores.

Le fonds comprend les séries suivantes :

102P-1 : ADMINISTRATION ([entre 1959 et 1963], 1960-1984);
102P-2 : RESSOURCES HUMAINES ([entre 1959 et 1966], 1962);
102P-3 : FINANCES ([1959]-1967);
102P-4 : BIENS MOBILIERS OU IMMOBILIERS ([entre 1959 et 1970], 1963-1966);
102P-6 : ACTIVITÉS, RÉALISATIONS (1946-1966, [1966 ou 1967]).

Parmi les séries précédentes, mentionnons la série Activités, réalisations qui témoigne des productions présentées au théâtre de l'Égrégore. Cette série apporte un éclairage important sur le processus créatif et le travail théâtral de la compagnie.

Évaluation, élimination et calendrier de conservation

Accroissements

Mode de classement

Zone des conditions d'accès et d'utilisation

Conditions d’accès

Le Service des archives et de gestion des documents se réserve le droit de limiter l'accès à certains documents contenant des renseignements personnels ainsi qu'aux documents fragiles ou endommagés.

La reproduction, la publication et l'utilisation des archives de l'UQAM sont assujetties aux directives inscrites dans l'Avis aux chercheurs du Service des archives et de gestion des documents.

Conditions de reproduction

Langue des documents

  • français
  • anglais
  • allemand

Écriture des documents

  • latin

Notes de langue et graphie

Certains documents sont en langue anglaise et allemande.

Caractéristiques matérielle et contraintes techniques

Instruments de recherche

Répertoire du fonds d'archives du théâtre de l'Égrégore.

Zone des sources complémentaires

Existence et lieu de conservation des originaux

La majorité des documents sont des originaux. Cependant, le Service conserve sur microfilm des coupures de presse sur les réalisations du théâtre.

Existence et lieu de conservation des copies

Unités de description associées

Le fonds André Le Coz, conservé au Service des archives de l'Université Sherbrooke, contient des documents relatifs au théâtre de l'Égrégore.

Descriptions associées

Zone des notes

Note

Titre basé sur le créateur du fonds.

Identifiant(s) alternatif(s)

Mots-clés

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Mots-clés - Noms

Zone du contrôle de la description

Identifiant de la description

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision, de suppression

Dernière mise à jour : février 2008

Sources

Lévesque, Robert. "On appelle cela de l'histoire", Le Devoir, 4-5 septembre 1993.

Madore, Sylvie, et Éliane Bouchard. Travail sur une compagnie théâtrale: l'Égrégore présenté à Gilbert David, Montréal, UQAM, 1988.

Zone des entrées