Lapalme, Georges-Émile (politicien)

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Lapalme, Georges-Émile (politicien)

forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d’existence

Historique

Né à Montréal le 14 janvier 1907, Georges-Émile Lapalme fait ses débuts en politique en 1945 alors qu'il est élu député du comté de Joliette-L'Assomption-Montcalm à la Chambre des communes à Ottawa. Après sa réélection en 1949, il devient chef du Parti libéral du Québec en 1950 et sera élu député d'Outremont en 1953. Cette élection lui permettra de porter en Chambre son opposition à Maurice Duplessis.

En 1955, il s'associe à la Fédération libérale du Québec, mouvement de pression fondé par Jean-Marie Nadeau et Jean-Louis Gagnon, visant la démocratisation du Parti libéral et l'élaboration d'un nouveau projet de société. En 1959, à la demande de Jean Lesage qui lui a succédé à la direction du Parti libéral, il participe à l'élaboration du programme électoral du parti. Sa contribution donnera naissance au document intitulé Pour une politique, dont le contenu inspirera la Révolution tranquille.

Aux élections de 1960, l'équipe de Jean Lesage prend le pouvoir et Lapalme hérite du ministère de la Justice où il entreprend de sérieuses réformes. L'année suivante, il est à l'origine de la création du ministère des Affaires culturelles, dont il devient le premier titulaire, et fonde la Maison du Québec à Paris. En octobre 1962, il convainc le caucus libéral de déclencher des élections générales sur le thème de la nationalisation de l'électricité, puis il quitte la scène politique en 1964; il demeurera cependant député jusqu'à la défaite du PLQ aux mains de l'Union nationale de Daniel Johnson en 1966. Après son retrait de la vie politique, il rédige ses mémoires en trois volumes: Le bruit des choses réveillées, Le vent de l'oubli et Le paradis du pouvoir. Georges-Émile Lapalme est décédé le 5 février 1985, à l'âge de 78 ans.

N.B. : le texte précédent a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une notice biographique complète du créateur du fonds.

Lieux

Statut légal

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes de maintenance

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés