Vaillancourt, Philippe (syndicaliste et militant politique)

Zone d'identification

Type d'entité

Personne

Forme autorisée du nom

Vaillancourt, Philippe (syndicaliste et militant politique)

forme(s) parallèle(s) du nom

Forme(s) du nom normalisée(s) selon d'autres conventions

Autre(s) forme(s) du nom

Numéro d'immatriculation des collectivités

Zone de description

Dates d’existence

Historique

Philippe Vaillancourt est né à Québec le 16 juin 1913. Après des études classiques, il devient membre du comité exécutif de l'Union nationale ouvrière. À Québec en 1943, il est nommé secrétaire fondateur du premier club CCF (Cooperative Commonwealth Federation). Par la suite, il travaille pour les Métallurgistes-Unis d'Amérique puis, en 1946, on le retrouve représentant du Congrès canadien du travail (CCT). Ses débuts à plein temps au sein du mouvement syndical datent du milieu des années 1940. Il réussira à organiser de nombreux secteurs: tabac, chantiers maritimes, employés municipaux de plusieurs villes, industries laitière et manufacturière, etc. Successivement secrétaire du Conseil du travail de Montréal (CTM) et directeur provincial du CCT, Vaillancourt sera aussi vice-président de la Fédération des unions industrielles du Québec (FUIQ) de 1954 à 1956.

L'année 1956 marque un essor nouveau pour le syndicalisme. La Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) est créée et Philippe Vaillancourt en devient président honoraire. La même année, il est nommé directeur de l'éducation au Québec pour le Congrès du travail du Canada (CCT devenu le CTC) et y organise des cours de formation syndicale pour les permanents des syndicats affiliés et les futurs instructeurs syndicaux. Membre du Comité fondateur du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD), il contribuera, dans les années 1960, à fonder le Collège canadien des travailleurs. À titre de représentant du milieu syndical, il sera membre entre autres du Conseil supérieur de l'éducation et de l'Institut canadien d'éducation des adultes (ICEA). Au niveau politique, il s'impliquera dans le CCF/NPD au Québec, il aura des liens avec le Parti révolutionnaire canadien-français sous le pseudonyme de Babylas et participera à la fondation du Parti socialiste du Québec. Philippe Vaillancourt est décédé en 1984, à l'âge de 71 ans.

N.B. : le texte précédent a été rédigé à partir des documents contenus dans le fonds d’archives en notre possession et ne constitue pas une notice biographique complète du créateur du fonds.

Lieux

Statut légal

Fonctions et activités

Textes de référence

Organisation interne/Généalogie

Contexte général

Zone des relations

Zone des points d'accès

Mots-clés - Sujets

Mots-clés - Lieux

Occupations

Zone du contrôle

Identifiant de notice d'autorité

Identifiant du service d'archives

Règles et/ou conventions utilisées

Statut

Niveau de détail

Dates de production, de révision et de suppression

Langue(s)

Écriture(s)

Sources

Notes de maintenance

  • Presse-papier

  • Exporter

  • EAC

Sujets associés

Lieux associés